1968

1968

Les remous de 1968 et la grande réforme des universités publiques qui s’ensuivit, allaient modifier également le fonctionnement de l’Université Catholique. Celle-ci devint une fédération d’établissements, laissant une plus grande autonomie à ses différentes composantes, y compris aux facultés.

La loi Edgar Faure prévoyant la possibilité pour les universités officielles de passer des conventions avec des établissements publics ou privés, notre Faculté passa avec Lille-Etat un accord reconnaissant notre autonomie pédagogique et acceptant des jurys mixtes pour les examens de nos étudiants. Cette convention est toujours en vigueur. En 1975, la Faculté Libre se voyait attribuer un numerus clausus comme les Facultés de l’Etat.



X