1876

1876

La Faculté Libre de Médecine a été créée en 1876 dans le cadre de la loi du 12 juillet 1875 instituant l’enseignement supérieur « libre ». Son histoire est inséparable de celle de l’Université Catholique de Lille, que dès l’origine, ses fondateurs ont voulue complète, avec ses cinq facultés traditionnelles : droit, sciences, lettres, médecine – pharmacie et théologie.

Sa création, oeuvre du Docteur Camille Féron Vrau, n’a été possible que grâce à une convention avec les Hospices de Lille lui attribuant, moyennant finances, l’aile droite de l’hôpital Sainte Eugénie qui deviendra la Charité, pour la formation des étudiants en médecine. S’y ajoutaient une maternité et deux  » dispensaires « , Saint Raphaël et Saint Camille, auxquels furent bientôt attachées des cliniques.

Le corps professoral fut recruté à Lille, Paris et surtout Montpellier, qui donne à la Faculté un premier doyen, le Professeur Antoine Béchamp, chimiste réputé. En dépit d’oppositions politiques violentes, la Faculté se développa, recrutant ses élèves dans de nombreuses régions de la France. Elle crée deux sociétés scientifiques et le Journal des Sciences Médicales de Lille, qui sera édité jusqu’en 1978.