une faculté unique

POURQUOI CHOISIR LA FACULTÉ DE MÉDECINE ET MAÏEUTIQUE ?

Un lieu de vie unique

 

 

 

  • Une équipe à l’écoute des étudiants (équipe administrative, enseignants, étudiants-tuteurs…)
  • Une entraide solide entre les étudiants d’année en année par le parrainage et l’intégration dès la 1e année,
  • Une salle de travail ouverte de 7H30 à minuit en semaine (et le week end en période de révision) et de 9h à 20h le week end
  • Une salle de travail réservée aux étudiants qui préparent l’Examen Classant National.

Une formation théorique et pratique personnalisée grâce au nombre limité d’étudiants dans le cursus et dans les stages

 

  • Des cours dans un amphithéâtre unique facilitant l’interaction avec le professeur
  • Une véritable prépa intégrée avec le tutorat mis en place par les étudiants pour les étudiants, soutenue par la faculté
  • C’est le seul ensemble hospitalo-universitaire privé de France
  • La professionnalisation de la formation avec des stages dès la fin de a PACES dans un environnement qui privilégie l’apprentissage des étudiants par petits effectifs

140

ans d'expérience

1200

étudiants

2

associations étudiantes

120

maîtres de stage au Département de Médecine Générale

48

partenariats internationaux

Historique de la faculté

La Faculté Libre de Médecine a été créée en 1876 dans le cadre de la loi du 12 juillet 1875 instituant l’enseignement supérieur « libre ». Son histoire est inséparable de celle de l’Université Catholique de Lille, que dès l’origine, ses fondateurs ont voulue complète,..Lire la suite

En 1882, la Faculté prend en charge une école de sages femmes, hébergée à la Maternité de la Sainte Famille et une école d’infirmiers créée en 1891.

En septembre 1887, le Docteur Feron Vrau a la douleur de perdre son unique fille de 18 ans ; il décide aussitôt d’affecter le montant de sa dot à la construction d’un hôpital pour enfants malades, dont le service médical sera confié à la Faculté..Lire la suite

De nouvelles initiatives voient le jour : un cours d’initiation médicale pour les missionnaires et leurs collaborateurs (1926), les Journées médicales de la Faculté Libre, enseignement postuniversitaire (1927) et deux nouveaux périodiques, le Journal de Médecine de Lille (1928) et les Questions médicales d’actualité (1930)…Lire la suite

Les remous de 1968 et la grande réforme des universités publiques qui s’ensuivit, allaient modifier également le fonctionnement de l’Université Catholique. Celle-ci devint une fédération d’établissements, laissant une plus grande autonomie à ses différentes composantes, y compris aux facultés. La loi Edgar Faure prévoyant la..Lire la suite

Au plan hospitalier, les impératifs du développement conduisirent l’Institut Catholique à l’édification d’un nouvel établissement, le Centre Hospitalier Saint Philibert de Lomme (400 lits de médecine, chirurgie et obstétrique) inauguré en avril 1977 et d’une maison de convalescence, Saint Camille.

En 1991, ce fut l’ouverture d’un deuxième ensemble hospitalier de 200 lits à Lille-Moulins, le Centre Hospitalier Saint Vincent de Paul regroupant les lits de l’ancien hôpital de la Charité et ceux de la clinique Saint Raphaël.

En 2002, une restructuration y créait un pôle mère-enfant, par adjonction des lits de l’hôpital Saint Antoine. Solide terrain de formation pour les étudiants en formation médicale et paramédicale, le Groupe Hospitalier de l’Institut Catholique de Lille (GHICL) est donc formé aujourd’hui de ces deux..Lire la suite

Application de la réforme Licence Master Doctorat pour la première année de Licence, dénommée Première  Année Commune des Etudes de Santé (PACES)  et en 2011, pour la Licence 2 Formation Générale en  Sciences Médicales.