Recherche a l’hôpital

Chercher, innover, soigner

La recherche médicale au GHICL

Le Département de Recherche Médicale du Groupement Hospitalier de l’Institut Catholique de Lille et la Faculté de Médecine et Maïeutique assure une recherche clinique coordonnée et de qualité au sein du groupement hospitalo-universitaire.

Les projets de recherche (ou essais cliniques) sont réalisés au sein des services cliniques du GHICL et sont pilotés avec le DRM (support méthodologique, statistique, juridique, médico-réglementaire, logistiques…)

Un département, deux unités une équipe pluridisciplinaire au service des projets et des soignants

Nos garanties, nos compétences

  • Attractivité et visibilité de la recherche clinique au GHICL, à la Faculté de Médecine et Maïeutique et au Pôle Santé Social de l’Université Catholique de Lille.
  • Respect des valeurs éthiques et déontologiques : fondement de notre savoir faire.

L’Unité de Recherche Médicale développe les projets de recherche en promotion au GHICL, recherche des financements (réponse aux appels d’offres), établit les conventions pour les études en investigation, assure la qualité des projets de recherche et développe les partenariats.

Le Centre de Recherche Clinique pilote les essais cliniques, accompagne les inclusions des patients dans les services, assure la qualité des essais cliniques et développe les collaborations avec les soignants du GHICL.

3 axes de recherche
Mère - Enfant

Mère - Enfant

Exemple :

EPILANG : guidance parentale orthophonique pour les grands

prématurés présentant un retard de langage

Maladies chroniques Handicap Vieillissement

Maladies chroniques Handicap Vieillissement

Exemple :

AIRSEP : Fatigue et réentrainement des muscles inspiratoires contre

résistance chez des patients atteints d’une sclérose en plaques (SEP)

avec un handicap sévère.

Onco-hématologie

Onco-hématologie

Exemple :

CASSIOPEIA : Etude d’une nouvelle molécule en association avec

le bortézomib (Velcade®), le Thalidomide et la Dexaméthasone (VTD)

dans le traitement de première ligne de patients atteints d’un myélome

de novo et éligibles à une greffe.

La recherche médicale en chiffres
D’une idée d’un projet d’innovation à un essai clinique

  1. Un soignant a une idée .

    Il contacte le chef de service du Département de Recherche Médicale (DRM) pour l’informer.

    Ce dernier transmet l’information à son équipe afin de formuler l’objet de cette idée.

  2. La cellule de méthodologie1 du DRM se réunit avec le soignant pour traduire l’idée en un projet

    de recherche , poser une hypothèse , les objectifs et les critères afin d’évaluer ce projet.

  3. > Le médecin du DRM avec le soignant regarde la bibliographie pour estimer si l’idée est

    originale, tant aux niveaux régional que national et international.

    > Le biostatisticien-méthodologiste du DRM calcule le nombre de patients nécessaires pour

    répondre à la question et propose le design de l’étude.

    > Si nécessaire, le DRM recherche avec le soignant des structures partenaires pour atteindre le

    nombre de patients.

    > Le protocole du projet de recherche finalisé (quelques mois), un budget est établi, et des

    financements sont recherchés.

  4. > Le financement obtenu, le DRM se charge des opérations réglementaires : CPP2, CNIL3,

    ANSM4, CCTIRS5

    > Le projet de recherche est mené avec l’aide des attachés de recherche clinique et des infirmières

    de recherche qui secondent le soignant dans les soins et le recueil des données.

  5. > L’essai clinique terminé, pour répondre à la question de départ, le biostatisticien analyse les

    résultats.

    > L’analyse des résultats est transmise au soignant qui rédige une publication dans une revue

    scientifique, en collaboration avec le biostatisticien.

1. Un biostatisticien, un médecin, un attaché de recherche clinique en promotion, le chef de service du DRM ou son adjoint
2. Comité de Protection des Personnes
3. Commission nationale de l’informatique et des libertés
4. Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
5. Comité consultatif sur le traitement de l’information en matière de recherche dans le domaine de la santé